LOU DESCROIX – Médecine traditionnelle chinoise

LA MÉDECINE CHINOISE

La Médecine Chinoise s’appuie sur des théories fondamentales dont les plus connues en Occident sont le Yin-Yang, les 5 mouvements (éléments) et l’Énergie (Qi). Le Yin-Yang, les 5 mouvements et le Qi sont une manière d’expliquer le fonctionnement de l’univers, de la nature et de l’homme.

Chaque individu possède une constitution particulière où les différents éléments interagissent, selon un équilibre qui lui est propre. C’est ce qu’on appelle le terrain.

Pour que la santé se maintienne, l’harmonie doit résider dans chacun des éléments de l’ensemble, ainsi qu’entre les différents éléments. Et sur tous les plans : dans chacun des organes de l’individu, et entre ces organes; dans l’individu, et entre l’individu et son environnement. La MTC ne traite pas les symptômes mais la personne, de façon holistique.

Les outils de la médecine traditionnelle chinoise:

La médecine chinoise est composée de cinq branches, qui sont ses outils propre : le massage Tuina, l’acupuncture, la pharmacopée, la diététique et le Qigong. Le praticien peut également utiliser d’autres outils associés, tels que la moxibustion, les ventouses ou encore le Gasha.

Le Qi : qu’est-ce que c’est ?

Selon la vision chinoise, qui est à la fois symbolique et pratique, tout dans l’univers est mû par une force fondamentale, une énergie appelée Qi (prononcé tchi). On ne peut le voir ni le toucher. Comme c’est le cas pour l’électricité, on ne peut que percevoir ses effets. Chez l’humain, le Qi soutient tant les fonctions du corps que de l’esprit : marcher, digérer, penser, ressentir en sont toutes des manifestations.

Ce flux énergétique continu circule dans tout le corps au moyen d’un réseau immatériel, mais précis, de voies appelées méridiens. Sur le trajet des méridiens se trouvent des points cutanés, appelés points d’acupuncture, d’où l’on peut en régulariser le débit.

Lorsque le Qi est en quantité suffisante et circule bien, l’organisme est en santé, la pensée claire et les réflexes vifs. Lorsqu’il stagne, est contraint ou bloqué, on se sent faible, lourd et sans vitalité. Le Qi peut être perturbé par plusieurs facteurs, internes ou externes.

La Médecine Traditionnelle Chinoise voit avant tout la maladie comme le résultat d’un déséquilibre : déséquilibre entre les principes fondamentaux Yin et Yang, de sang ou d’énergie Qi, vide ou plénitude d’un élément, perturbation du cycle des 5 éléments…

Son efficacité thérapeutique résulte de sa capacité à réguler ces déséquilibres, sans traiter la maladie comme un symptôme à éliminer. Elle soigne le Tout, l’être humain dans sa globalité, plutôt que de traiter localement. C’est ce qui fait sa force.

Le patient vient généralement tous les mois, ou au moins au changement de saison pour équilibrer les énergies. Cela permet d’entretenir et de renforcer son terrain. Sur un problème aigu, il faut parfois donner des séances rapprochées à raison de 1 semaine entre chaque.

 

Je suis praticienne non-médecin, une séance ne remplace en aucun cas une consultation chez votre médecin généraliste.